L'arlésienne

Arles, en été.
Chaleur écrasante.
La plupart des gens portent des chapeaux.
J'aime bien les gens qui portent des chapeaux.
J'aime bien les gens.
La plupart du temps.
Et puis parfois, le monde devient trop dur, trop violent; j'ai envie de jouer l'arlésienne.
Alors je ressors mon appareil photo pour voir la vie autrement.
Parce que, quand même, j'aime bien les gens.
La plupart du temps.